Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Douglas TABET expert en évaluation immobilière

Le blog de Douglas TABET expert en évaluation immobilière

Douglas TABET est un expert en évaluation immobilière. Il sait déterminer la valeur de tout bien immobilier sur tout le territoire national. Réponse à vos demandes de devis par mail à l'adresse info@douglastabet.com - bureau en région parisienne : 61, rue de l'Alma 92400 COURBEVOIE 01 41 16 09 50 - bureau en Bretagne : 5, rue du Bourrigo 56260 LARMOR PLAGE 02 97 84 63 30


Prix de l'immobilier résidentiel : 8,5% d'augmentation !

Publié par Douglas TABET sur 3 Août 2010, 05:20am

Ce chiffre a été publié la semaine dernière et relayé par tous les médias!

Les prix ont augmenté de 8,5% en un an (2ème trimestre 2010/2ème trimestre 2009).

C'est donc reparti à la hausse.

Finie la crise, la course en avant est relancée.

Pas si vite.

Merci de prendre ces chiffres avec un peu de recul.

A-t-on oublié la crise financière 2008/2009 et ses baisses importantes?

L'augmentation constatée est conjoncturelle. Immobilisme des vendeurs qui repoussent la mise en vente de leurs biens, stocks des logements neufs diminués et saisonnalité des transactions immobilières (le gros des ventes se passe au printemps) se conjuguent pour déterminer cette "augmentation"qui ne correspond qu'à un rattrapage des prix de 2008.

En fait, la vraie question est de voir comment va évoluer le marché en période non conjoncturelle, c'est à dire pour la période de septembre 2010 à mars 2011.

Compte-tenu de la baisse du pouvoir d'achat et du rattrapage des prix déjà opéré, je pense que les prix devraient se stabiliser afin que le marché puisse fonctionner normalement.

L'absence de lisibilté en matière immobilière pousse à l'attentisme et à un blocage du système.

Le vrai problème concerne les "primo-accédants", ces acheteurs qui deviennent propriétaires de leur résidence principale pour la première fois de leur vie.

Pas de revente d'un bien déjà  possédé, donc un financement quasi total sur une période de remboursement de plus de 20 ans.

A terme, un risque de ralentissement du taux de rotation du parc immobilier avec comme conséquence une offre insuffisante par rapport à la demande et à nouveau un renchérissement des prix .

 

A moins d'un an, un marché qui devrait se stabiliser pour  les neuf prochains mois.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents