Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Douglas TABET expert en évaluation immobilière

Le blog de Douglas TABET expert en évaluation immobilière

Douglas TABET est un expert en évaluation immobilière. Il sait déterminer la valeur de tout bien immobilier sur tout le territoire national. Réponse à vos demandes de devis par mail à l'adresse info@douglastabet.com - bureau en région parisienne : 61, rue de l'Alma 92400 COURBEVOIE 01 41 16 09 50 - bureau en Bretagne : 5, rue du Bourrigo 56260 LARMOR PLAGE 02 97 84 63 30


Pour louer, à quoi sert une agence immobilière?

Publié par Douglas TABET sur 11 Août 2009, 14:15pm

Ce matin au petit déjeuner, ma fille me parlait du souhait de sa copine Anne-So de trouver un logement en location. Anne-So à 20 ans, originaire de Vannes (Morbihan), elle vient à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) en septembre pour ses études et est à la recherche d'un logement en location.

Ma fille me dit : tu ne connaitrais pas une location sur Gennevilliers? Et de me préciser : quand elle était à Nantes, elle (Anne-So) a trouvé facilement un studio pas cher de particulier à particulier. et de me demander : à quoi ça sert une agence immobilière?

C'est une bonne question.

Et cela m'a donné l'idée de faire un article sur le sujet.

Le recours à un professionnel pose toujours question dans la mesure où l'on ne connaît pas la valeur ajoutée apportée par le professionnel et donc le coût de cette valeur ajoutée.

Dans le cas de la location d'un bien immobilier, tout semble simple : le propriétaire d'un logement propose sur un site de petites annonces sur internet son logement, sans intermédiaire et sans frais pour lui. Le candidat-locataire fait son marché sur la toile, trouve le logement qu'il recherche et, bien sûr, veut contacter le propriétaire pour visiter le bien et obtenir de plus amples informations. Là, il est demandé par l'éditeur du site internet le versement d'une "modeste" participation du candidat-locataire pour obtenir les coordonnées du bailleur.

Jusque là, tout est simple : le candidat-locataire paye pour une information.

Quand on appelle le propriétaire, on obtient plusieurs réponses :
1/ c'est déjà loué : la "modeste" participation a été versée en pure perte
2/ il y a déjà plusieurs visites de programmées, êtes-vous quand même intéressé? un espoir subsiste
3/ avant de vous faire visiter, il vous est demandé si vous pouvez justifier d'un revenu mensuel moyen de 4 fois le loyer plus les charges et dans l'affirmative si vous avez une personne qui peut se porter caution qui soit propriétaire de sa résidence principale et qui dispose de revenus mensuels moyens 4 fois supérieurs au loyer mensuel plus les charges.
4/ la composition familiale est également prise en compte : 3 personnes dans un studio c'est niet
5/ pas d'animaux de compagnie
6/ demande d'informations personnelles et de justificatifs sur qui vous êtes, d'où vous venez : on n'est jamais trop prudent.

A ce stade, vous n'avez pas encore visité, vous subissez une enquête quasi-policière sans compter qu'en cas de visite, vous risquez également quelques déconvenues relatives à la superficie, aux équipements, à leur état d'entretien, à l'état du logement, ...

Et tout cela sans aucun recours possible, s'agissant d'un particulier.

Quand on contacte une agence immobilière
, voici ce à quoi vous avez le droit d'obtenir avant même de n'avoir déboursé un seul euro.

1/ un accueil agréable et disponible
2/ des informations claires et précises concernant le bien qui vous intéresse et pour lequel vous appelez
3/ si le bien est déjà loué ou sur le point d'être loué, il vous sera proposé d'autres biens après que le professionel ait fait la "découverte client" c'est-à-dire après avoir identifié avec précision ce que vous recherchez ainsi que la date de disponibilité souhaitée
4/ lors de la visite, une information détaillée concernant le bien vous sera remise sur un document écrit que vous pourrez conserver
5/ en ce qui concerne les conditions à remplir, une liste des pièces à fournir vous sera remise lors de la visite avec des critères de sélection objectifs
6/ vous aurez un seul interlocuteur pendant toute la durée de vos contacts avec l'agence, sauf dans le cas des agences qui gèrent le bien (administrateur de biens) où le service location passe le dossier au service gestion pour finaliser le contrat de location.

En cas de manquement de la part du professionnel, vous disposez de plusieurs voies de recours non judiciaires telles que : commission de conciliation dans les chambres syndicales patronales (par exemple la FNAIM), saisine de l'assurance responsabilité civile professionelle ou de l'assurance des fonds déposés.

En cas de contentieux judiciaire, les magistrats sont très rigoureux vis-à-vis des professionnels en ce qui concerne l'application des textes et des obligations qui s'imposent à eux.

Pour l'ensemble de ces prestations et garanties, le professionnel facture des honoraires (commission) correspondants aux services et garanties fournis : vous ne payez les honoraires qu'après avoir signé le contrat de location.

Le législateur a pensé que ces prestations et garanties profitent aussi bien au bailleur qu'au locataire : de sorte qu'en matière de location non meublée en résidence principale, les honoraires sont partagés par moitié entre bailleur et locataire.
Cette mesure est d'ordre public et nul ne peut y déroger.
Alors, vous qui êtes propriétaire, comprenez que l'activité d'agence immobilière est réglementée (loi Hoguet 2 janvier 1972) et qu'un professionnel de l'immobilier ne peut pas agir en dehors des dispositions d'ordre public.
Il est inutile de lui demander la gratuité de votre part d'honoraires au motif que c'est le locataire qui paiera car vous vous mettez en infraction avec la loi et que vous l'incitez des pratiques illégales.

Pour plus d'information, voir un de mes précédents article traitant du partage des honoraires entre bailleur et locataire.

Pour conclure, le professionnel a besoin de vous pour vivre : son intérêt est que vous soyez satisfait de son accueil et de ses prestations tout simplement pour que vous puissiez en parler en bien autour de vous.

Une client satisfait parle en moyenne à 4 personnes de son expérience positive alors qu'un client mécontent parle à 10 personnes de son expérience négative en termes défavorables.

Alors, parce qu'on ne peut tout savoir sur tout, faites confiance à un professionnel qui fait bien son métier et avec lequel vous vous sentez en climat de confiance.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

françoise 02/09/2009 18:29

il faudra bien que la reconnaissance du professionnalisme se fasse à nouveau, c'est la solution la plus saine, n'ayez crainte, le bon sens l'emportera à nouveau ! merci pour votre éclairage

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents